pixelfacebook

Faire un macérât huileux classique de fleurs séchées

Vous souhaitez profiter des bienfaits des plantes ? Vous souhaitez arrêter les produits à l’origine douteuse ? Alors voici la marche à suivre pour réaliser un macérât huileux classique de fleurs séchées, ici le Calendula Officinalis ou souci dans le langage populaire.

Il vous faut :

– un grand pot en verre ou une bouteille en verre (de type jus de fruits)
– des fleurs de calendula préalablement séchées
– de l’huile végétale bio, locale et de première pression à froid. Choisissez une huile qui ne rancit pas facilement comme l’olive ou le tournesol oléique par exemple
– un filtre à café et un élastique ou du papier sulfurisé

Quelques propriétés du calendula selon la littérature :

🤍 Idéal pour les peaux sèches et/ou réactives et les peaux délicates des bébés et enfants
🤍 Recommandé pour les peaux à psoriasis et eczéma, les érythèmes fessiers des nourrissons et les croûtes de lait
🤍 Calme les bobos et brûlures, régénère la peau : écorchures, coupures, gerçures, crevasses, feu du rasoir, coups de soleil
🤍 Calme aussi les piqûres d’insectes mais je préfère le plantain pour cela

Comment faire ?

🤍 Comme d’habitude, commencez par vous laver les mains et stérilisez le récipient. Il doit être bien séché

🤍 Remplissez le bocal de fleurs sèches au 3/4 —> Attention elles doivent vraiment être sèches pour qu’il n’y ait pas de rancissement : pour les sécher vous pouvez les suspendre en petit bouquet à un fil ou les mettre à plat dans une cagette ajourée.

Un bon séchage se fait toujours dans un endroit bien ventilé et à l’abri de la lumière.Recouvrez les fleurs de calendula d’huile végétale(il est préférable de prendre des huiles qui ne rancissent pas facilement ou de rajouter de la vitamine E pour celles qui rancissent et de ne pas prendre d’huile comédogène si c’est pour une application sur le visage) puis fermez le bocal à l’aide de papier sulfurisé ou d’un filtre à café entouré d’un élastique
Placez le bocal dans un endroit ensoleillé mais recouvrez le d’un linge ou d’un sachet en papier kraft et laissez macérer 4 semaines minimum en remuant la préparation une fois par jour minimum

Il ne reste plus qu’à filtrer et transférer dans un contenant préalablement stérilisé

Vous êtes trop impatient/e?

Il est possible d’accélérer la macération en mettant le bocal contenant les fleurs et l’huile au bain marie dans une eau chauffée à maximum 40 °C pendant quelques heures. Cela permet d’accélérer le transfert des actifs de la fleur dans l’huile.

A conserver entre 6 et 9 mois à l’abri de l’air, de la lumière et à température ambiante. Attention à ne pas le conserver si vous remarquez un changement d’aspect ou d’odeur.

Les macérâts que nous vendons sont des macérâts huileux par intermédiaire alcoolique qui ont une première extraction des principes actifs par l’alcool à 96° puis une chauffe douce (appelée digestion) pour évacuer toute trace d’alcool suivie d’une macération classique comme décrite ci-dessus.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

navigation des articles

Articles récents

Cuisine

Velouté de courgettes aux orties

Vous cherchez une recette avec des courgettes?
Envie de changer un peu de la traditionnelle soupe de courgette ?
Vous souhaitez ajoutez des plantes sauvages dans votre assiette ?
Cette recette devrait vous plaire !

Lire la suite...
Recevez les dernières actualités

Abonnez-vous à ma Newsletter

Soyez informé(e) des nouveaux articles